Comprendre la balance de blancs.

Balance-de-blancsLa balance de blancs, Kezako ? Notion peu compréhensible pour un néophyte, mais finalement qui se révèle simple avec un minimum d’explications, sujet que nous découvrons ou redécouvrons aujourd’hui.

Vous avez certainement dû remarquer sur votre boîtier la possibilité de régler la balance de blancs, par exemple sur certains boîtiers Nikon ou Canon, vous avez une touche d’accès direct à ce réglage nommé WB (White Balance). La balance de blancs, c’est la manipulation qui consiste à régler votre appareil pour que les zones blanches de votre scène restent bien blanches sur la photo finale.

Celle-ci va vous donner le choix entre Automatique, Incandescent, Fluorescent, Ensoleillé, Flash, Nuageux, Ombre et Choisir sa température de couleur.

La balance de blanc fait référence à la température de couleur de la lumière qui éclaire la photo que vous vous apprêtez à prendre. La température de couleur désigne la couleur d’une source lumineuse. La température de couleur est exprimée en degrés Kelvin (K). Le spectre courant de températures de couleur, pour les éclairages naturels comme artificiels, va du rouge, couleur chaude (valeur faible) au bleu, couleur froide (valeur élevée). Les appareils photo numériques fonctionnent sur une échelle de 2500 à 10000 degrés Kelvin (K) en réglage de température manuelle (en automatique, l’appareil fonctionne en général sur une échelle comprise entre 3000 et 7000 degrés), du plus froid au plus chaud. Les valeurs proches de 3 000 correspondent aux lumières artificielles, de type néon ou éclairage tungstène. Plus on se rapproche de 5 500 degrés Kelvin, plus on atteint une lumière naturelle. Il faut alors se montrer très précis dans les réglages, en fonction des conditions de luminosité auxquelles on est confronté.

Comment régler sa balance de blanc me direz-vous ?

La plupart du temps et dans la plupart des cas, vous allez travailler en automatique donc cela ne devrait pas poser de problème, cependant si vous voulez changer votre température de couleur en post-traitement, cela n’est pas aisé si vous travaillez  en JPEG sauf si vous préférez le RAW, oui encore lui !

Car le format RAW va vous permettre une retouche fine et précise de votre température et cela sans dégrader votre cliché original. Il s’agit de fichiers bruts, non compressés, contrairement aux images Jpeg.

Une autre astuce est de passer en LiveView et ainsi choisir votre température de couleur. Ceci dit vous pouvez faire confiance au mode automatique de la balance de blanc surtout en lumière naturelle tandis qu’en lumières artificielles, il faut faire un peu plus attention surtout si vous avez plusieurs sources différentes  de lumière et donc, différentes dominantes de couleurs qui auront chacune leur température de couleur.

Car il n’y a pas de mauvaise balance de blanc, celle-ci peut être envisagée de manière artistique pour donner un effet à la photo. Le meilleur moyen pour régler sa température de couleur à la prise de vue reste quand même une charte gris neutre ou alors un filtre Expodisc.

Frederik Gravier

Passionné depuis plus de 15 ans par la photographie, les appareils photo, les drones, la vidéo et l'image en général, j'en ai fait mon métier et depuis quelques années, je vous fais partager cette passion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.