Panasonic LUMIX GH5, le retour du surdoué

Le GH4 avait déjà fait très fort en séduisant le monde de la vidéo professionnelle par ses performances et son coût en dessous des 2000 CHF. Le Panasonic LUMIX GH5 revient pour confirmer son statut, mais également pour aller marcher sur les plates-bandes du reflex.

Le GH5 embarque un capteur 4/3 Live MOS de 20 Mpxl dépourvu de filtre passe-bas. Il est accompagné d’un nouveau processeur Venus Engine annoncé comme 30 % plus rapide que celui du GH4. La plage ISO s’étend de 100 à 25 600 ISO en mode étendu. Une nouvelle double stabilisation fait son apparition, le capteur étant stabilisé sur 5 axes et l’optique sur 2 axes, ce qui permet de gagner jusqu’à 5 IL. Cependant, cette double stabilisation version 2 ne sera pas disponible au lancement du GH5 puisqu’il faudra attendre une mise à jour du firmware courant 2017. L’obturateur est garanti pour 200 000 déclenchements et permet de descendre électroniquement jusqu’à 1/16000 s ; il bénéficie d’une construction flottante afin de réduire les vibrations.

Panasonic Lumix GH5

Le GH4 avait déjà fait très fort en séduisant le monde de la vidéo professionnelle par ses performances et son coût en dessous des 2000 CHF. Le Panasonic LUMIX GH5 revient pour confirmer son statut, mais également pour aller marcher sur les plates-bandes du reflex.

Le châssis du boîtier en alliage de magnésium est tropicalisé et fonctionnera jusqu’à -10 °C. Le viseur est, quant à lui, équipé d’une dalle Oled de 3,68 Mpts avec un rapport de grossissement de 1,52 x soit 0,76 x en 35 mm. Un mode Eco désactivant le viseur et les composants gourmands en énergie, lorsqu’ils ne sont pas utilisés, permet d’atteindre de 800 à 900 déclenchements avec une batterie. Un grip optionnel à 2 batteries permettra de monter jusqu’à 2 000 déclenchements. Les vidéastes pourront bénéficier d’un son haute résolution grâce au module XLR optionnel compact et alimenté par la griffe porte-accessoires du GH5.

Le Lumix GH5 dispose d’une toute nouvelle version de la technologie DFD (Depth From Defocus) qui limite les effets de pompage du système autofocus par détection de contraste en permettant de définir le sens de la mise au point, à l’aide de la différence de netteté de deux images. La nouvelle version analyse aussi la forme, la taille et le mouvement du sujet. Panasonic annonce que grâce au nouveau processeur Venus Engine, le calcul de la distance est 6 fois plus rapide que sur son prédécesseur. Le module AF dispose de 225 zones AF en effectuant une mise au point en 0.05s, et il sera possible de choisir un collimateur autofocus très rapidement à l’aide du joystick. Il dispose également d’une technologie de prédiction des scènes afin de gagner en efficacité et offre un suivi continu du mouvement. La prise de vue en rafale monte à 12 i/s en AF-S et à 9 i/s en AF-C.

Le mode Photo 6K, évolution du Photo 4K, fait son apparition et autorise la prise de vue en 18 Mpxls à 30 i/s. Les autres fonctions Photo 4K bénéficient, quant à elles, d’une cadence doublée à 60 i/s.

Du côté de la vidéo, accrochez-vous, l’UHD et la 4K cinéma font bien sûr partie du voyage en 60 i/s avec un débit variant de 100 à 150 Mbps. Le All-Intra, sorte d’équivalent du RAW en 10bits avec un débit de 400Mbps, fera son apparition avec une mise à jour du firmware prévue pour juillet 2017. Au-delà des nombreux formats et codecs, le GH5 offre de nombreuses possibilités comme la captation en 4K HDR, (après une mise à jour intervenant lors du second semestre 2017), la gestion automatisée des transitions de profondeur de champ en vidéo, la compatibilité avec des objectifs anamorphiques, la sortie Time Code via l’HDMI ou le contrôle de l’enregistrement par la sortie HDMI.

Le GH5 devrait être disponible à partir de la mi-mars à 2499 CHF (boîtier nu) ou à 2999 CHF (avec une optique Leica 12-60 mm f/2,8-4). Le grip sera, quant à lui, vendu 449 CHF.

Bon, soyons honnêtes, le Panasonic GH5 est une bombe et vient marcher sur les plates-bandes des reflex ne serait-ce déjà que par l’autonomie annoncée par le constructeur : il pourra ainsi effectuer jusqu’à 900 clichés sur une seule batterie. Certes, il faudra alors passer sur un mode économique, mais on peut déjà discuter sur du reportage photo.

Pour la vidéo, vous disposerez d’une caméra capable de filmer en 4K à 60 i/s pour moins de 2500 CHF, ce qui ne devrait pas faire les affaires, par exemple, d’un Canon 5D Mark IV tarifé aux alentours de 3700 CHF…et je n’avance que ces deux arguments pour le moment…

Par contre, ce qui est à noter, Panasonic nous vend un appareil qui, pourrions-nous dire, n’est pas abouti et planifie déjà des fonctionnalités à venir : 

– Enregistrement en Full HD 4:2:2 10 bits : mise à jour en avril 2017 ;

– Enregistrement en 4K 4:2:2 10 bits ALL-Intra : mise à jour 2e semestre 2017 ;

– Enregistrement en Full HD 4:2:2 10 bits ALL-Intra : mise à jour 2e semestre 2017 ;

– Enregistrement haute résolution anamorphique : mise à jour 2e semestre 2017 ;

– Enregistrement en 4K HDR grâce au standard Hybrid Log Gamma : mise à jour 2e semestre 2017. Certes, il faut prendre en compte que les débits de 400 Mbps annoncés par Panasonic pourraient poser problème aux cartes actuelles, ces dernières devant évoluer sur une nouvelle génération de mémoire SD pour délivrer tout le potentiel du boîtier…

  • Capteur : Live MOS Micro 4/3 20,3 Mpxls
  • Résolution photo maxi : 5184 x 3888 pxls
  • Résolution vidéo maxi : C4K 3840 x 2160 pxls / 400 Mbps (màJ firmware à venir)
  • Stabilisation : Dual IS 2 (stabilisation capteur 5 axes + optique 2 axes en simultané)
  • Mise au point : Autofocus a détection de contraste DFD
  • Contrôle de l’exposition : Multiple / Centrale pondérée / Spot sur 1728 zones
  • Sensibilité : Auto, 100-25600 Iso (max 128000 iso en vidéo)
  • Compensation d’exposition : +/- 5 EV par paliers de 1/3 EV
  • Balance des blancs : AWB / AWBc / Jour / Nuageux / Ombragé / Incandescent / Flash / Réglage des blancs1, 2, 3, 4 / Température personnalisable 1, 2, 3, 4
  • Vitesse d’obturation photo : 1/2000 – 60 s (mécanique) ; 1/8000 – 60 s (électronique) ; Bulb
  • Viseur : Electronique OLED (3680 kpts)
    Ecran : 3,2’’ tactile orientable 1620 kpts
  • Rafale : de 2 à 12 im/s ; 60 images RAW, 600 images Jpeg (dépend des caractéristiques de la carte SD)
  • Connectivité sans-fil : Wifi a/b/g/n/ac 5Ghz ; Bluetooth 4.2
  • Connectique : USB type C, HDMI type A, entrée télécommande, entrée micro, sortie casque.
  • Stockage : 2 emplacements SD UHS-II

Les derniers articles par Frederik Gravier (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter





L’analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l’écriture, mais celui qui ignore la photographie. László Moholy-Nagy.

Fait avec passion depuis 2015 © swiss-photos 2019

Untitled Document Facebook Twitter Instagram Flickr YouTube