L’analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l’écriture, mais celui qui ignore la photographie." , László Moholy-Nagy.

Les Nikon DL ne verront pas le jour

Longtemps attendus et longtemps repoussés puisque ceux-ci furent annoncés il y a bientôt un an en février 2016, les Nikon DL ne verront finalement pas le jour. Cette nouvelle tombe comme un couperet quant à la lecture du communiqué de Nikon.

Longtemps mis sur le tremblement de terre de Kumamoto en avril 2016 perturbant la livraison des capteurs 1 pouce, des doutes commencèrent à s’élever suite à la Photokina où Nikon ne laissait filtrer aucune information quant à la date de commercialisation des Nikon DL, puis ce fut au CES de Las Vegas, Nikon préférant mettre en avant le Nikon D5600.

Entre temps, ce fut semble-t-il les ingénieurs qui décidèrent de repousser la date de commercialisation, étant insatisfaits du développement des appareils.

Pour rappel, les Nikon DL au nombre de 3 boitiers différents par leur focale, devaient embarquer un capteur 1 pouce de 20,8 Mpx rétroéclairé (BSI), d’un nouveau processeur Expeed 6A autorisant des rafales de 60 im/s avec une mise au point effectuée à la première vue, ou de 20 im/s en utilisant l’autofocus continu, ainsi que d’un système autofocus hybride à détection de contraste et corrélation de phase ultrarapide. L’UHD devait faire partie du voyage ainsi qu’un nouveau système de stabilisation optique qui combine la détection de mouvements par des gyrocapteurs, mais également sur le capteur principal. Les focales retenues devaient être un 18-50, un 24-85 et un 24-500mm.

Nickon DL

Pour rappel, les Nikon DL au nombre de 3 boitiers différents par leur focale, devaient embarquer un capteur 1 pouce de 20,8 Mpx

Le communiqué met en avant des problèmes techniques avec le circuit intégré pour le traitement d’image et surtout d’un manque de rentabilité face à l’augmentation des coûts de développements et la baisse des ventes dans un marché en ralentissement. La santé financière de l’entreprise est donc également remise en cause même si les autres activités de Nikon ne semblent pas être affectées, c’est la division image qui semblent poser problème, car cette dernière représente plus de 50% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Parallèlement à cela, Nikon avait déjà publié un avis de restructuration avec la suppression de 1000 emplois au premier trimestre 2017 dans le cadre d’une réduction des coûts de la division image.

Bien triste nouvelle que cette annonce qui tombe pour le centième anniversaire de la marque. En espérant que le projet soit juste mis en pause le temps que Nikon se refasse une santé et vienne enfin sur le marché du compact premium et se batte avec des Panasonic LUMIX TZ100, Sony RX100, Canon G5X entre autres…

Frederik Gravier

Passionné depuis plus de 15 ans par la photographie, les appareils photo, les drones, la vidéo et l'image en général, j'en ai fait mon métier et depuis quelques années, je vous fais partager cette passion !

Les derniers articles par Frederik Gravier (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter


Twitter

Discussions

Aller à la barre d’outils