L’analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l’écriture, mais celui qui ignore la photographie." , László Moholy-Nagy.

Deux nouveaux ultras grand-angles FE chez SONY

Moins d’un mois après l’annonce fracassante de l’A9, boitier sportif par ses performances musclées et de l’objectif FE 100-400 mm, Sony dévoile deux nouveaux ultras grand-angles : Un G Master 16-35 mm f/2,8 et un G 12-24 mm f/4.

Ce qui fait que la gamme optique à destination de ses hybrides plein format se monte à 22 références, ce qui démontre bien, pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, que Sony veut se tailler une place sur le marché professionnel.

SONY 16-35mm G F2.8

Le Sony FE 16-35 mm f/2,8 G Master vient, comme son nom l’indique, compléter la gamme G Master en f/2.8.

Le Sony FE 16-35 mm f/2,8 G Master vient, comme son nom l’indique, compléter la gamme G Master en f/2.8, aux côtés du FE 24-70 mm f/2,8 GM et du FE 70-200 mm f/2,8 GM OSS. Il existe déjà un 16-35 mm en monture FE, signé Zeiss, mais il ouvre seulement à f/4.

Comme celui-ci n’est pas stabilisé, ce Sony FE 16-35 mm f/2,8 G Master annonce un poids de 680 grammes sur la balance, ce qui en fait un argument plus qu’intéressant. L’absence de stabilisation optique sera compensée par la stabilisation mécanique des A7 version 2. A noter que le seul équivalent sur le marché est le Canon EF 16-35 mm f/2,8L III USM qui pèse 790 g.

La formule optique se compose de 16 lentilles, dont 2 XA (Xtreme Aspherical) et 2 ED, réparties en 13 groupes. A noter que la lentille frontale est traitée au fluor. Le diaphragme circulaire compte 11 lamelles (9 chez Canon). La mise au point s’effectue grâce à deux moteurs DDSSM. La mise au point minimale est de 28 cm à 16 mm et de 92 cm à 35 mm. Quant aux dimensions, elles sont de 88,5 mm x 121,6 mm. Le Sony FE 16-35 mm f/2,8 G Master utilise des filtres de 82 mm.

Le Sony 12-24 mm f/4 appartient à la série G mais avance un argument de poids qui est justement… le poids. En effet, le Sony 12-24 mm f/4 G annonce un poids de 565 grammes, ce qui est à peu près la moitié des Canon 11-24 mm qui pèse 1 180 grammes et le Sigma 12-24 mm à 1 150 grammes. Quant aux dimensions, elles sont de 87 mm x 117,4 mm.

SONY 12-24mm G F4

Le Sony 12-24 mm f/4 appartient à la série G mais avance un argument de poids qui est justement… le poids.

La formule optique se compose de 17 lentilles (4 asphériques, 1 Super ED, 3 ED) réparties en 13 groupes. Le diaphragme circulaire compte 7 lamelles ( 9 chez Sigma et Canon)

La distance minimale de mise au point et de 28 cm, tandis que l’autofocus est confié à un seul moteur DDSSM. A noter, du fait de la forme de la lentille frontale, qu’aucun filtre ne pourra y être vissé, cependant le fabricant Lee Filters nous proposera à mon avis, un adaptateur de filtre prochainement pour cet objectif comme il propose déjà pour le Canon 11-24 mm entre autres.

Cet objectif n’est pas, non plus stabilisé, mais propose un bouton Custom Focus sur le barillet qui permet une programmation par le boîtier. Le fût est en alliage de magnésium et est renforcé par des joints d’étanchéité. Le pare-soleil est intégré à l’objectif.

Le 16-35 mm sera commercialisé en août au prix de 2900 CHF. Le 12-24 mm sera lui, commercialisé en juillet pour 2200 CHF.

Frederik Gravier

Passionné depuis plus de 15 ans par la photographie, les appareils photo, les drones, la vidéo et l'image en général, j'en ai fait mon métier et depuis quelques années, je vous fais partager cette passion !

Les derniers articles par Frederik Gravier (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter


Twitter

Discussions

Aller à la barre d’outils