L’analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l’écriture, mais celui qui ignore la photographie." , László Moholy-Nagy.

Comment étalonner un profil D-Log ?

Pour étalonner à partir d’un profil D-Log, nous allons utiliser une lut. Pour rappel, une lut ou lookup Table ou en français, table de correspondance va nous permettre d’enregistrer au sein d’un fichier un rendu colorimétrique qui détermine une esthétique qu’on voudrait appliquer à une série d’images. C’est un fichier qui associe des valeurs d’entrée dans un tableau à des valeurs de sortie, une LUT va donc nous permettre de modifier les couleurs, l’exposition, la teinte et la saturation, indépendamment l’un de l’autre, ce qui nous amène à simuler un rendu colorimétrique sans modifier le fichier original.
Sans rentrer dans les détails, nous allons alors utiliser un profil D-Log qui semble terne à première vue, mais qui, justement, va nous proposer une amplitude dynamique en retouche, beaucoup plus importante, assimilable dans l’idée au format RAW que beaucoup de photographes connaissent.
L’idée du profil D-Log est d’appliquer lors du tournage le moins de contraintes possibles au signal dès le début du traitement numérique interne à la caméra, en termes de contraste et de colorimétrie : l’image enregistrée sera donc la moins contrastée et la moins saturée possible (on peut toujours re-contraster et re-saturer une image qui ne l’est pas, l’inverse étant plus difficile).
Voici une image pour vous donner une idée :

Le but de cet article est de vous montrer comment on peut travailler la colorimétrie d’une vidéo de différentes manières.

Commençons avec Photoshop qui depuis la version CS6 permet d’exporter des luts et de les réimporter dans son logiciel de montage. J’avais créé une vidéo à ce sujet ( ICI )

Pour commencer, utilisons l’application VLC pour capturer une image de votre vidéo.
Ouvrons cette image sous Photoshop et effectuons nos ajustements, vous pouvez ajuster l’exposition, la vibrance et la saturation, les courbes, les niveaux et autres réglages. Attention à ne pas déverrouiller le calque de votre image, car vous ne pourrez exporter votre lut. Ensuite il vous suffira d’importer votre lut sous votre logiciel de montage favori.

Une autre possibilité avec Photoshop, est d’utiliser LUT Generator de IWLTBAP que vous pouvez télécharger à l’adresse suivante : https://generator.iwltbap.com/ .

Le principe reste le même sauf qu’on va appliquer à une lut de référence générée par LUT Generator, les ajustements colorimétriques préalablement effectués sous Photoshop. Cette fois-ci, nous effectuerons les ajustements colorimétriques sous Adobe Camera RAW. Il suffit d’enregistrer ses ajustements sous Adobe Camera RAW, d’ouvrir la lut générée sous LUT Générator et de lui appliquer son ajustement effectué sous Adobe Camera RAW.
N’oubliez pas que les ajustements sous Adobe Camera RAW tels que la clarté, la netteté et la réduction du bruit ne seront pas pris en compte. En effet, seuls les ajustements calorimétriques sont intégrés dans une lut.
Voici la manipulation détaillée à effectuer sur la vidéo de l’éditeur :

Et enfin la dernière possibilité que je vous propose est l’utilisation du plug-in FilmConvert, compatible FCPX et Adobe Première, plug-in payant, mais vous pouvez télécharger une version d’essai ICI. On ne parle plus de lut, mais plutôt de simulation de films argentiques, mais là où je trouve ce plug-in intéressant dans notre cas, est que l’éditeur intègre le profil D-Log du Phantom 4 Pro.
Certaines simulations de film peuvent paraitre assez contrastées et assez marquées coloriquement parlant, ceci dit, elles peuvent se révéler une bonne base colorimétrique que l’on peut corriger facilement avec l’outil étalonnage. Pour ma part, je baisse le grain du plug-in puis je monte un peu la saturation avec l’outil étalonnage de FCPX, je réajuste également l’exposition (ombres, tons intermédiaires, tons clairs)

Le profil D-Log n’est de prime abord, pas facile lorsqu’on débute, mais je ne peux que vous le conseiller par ses possibilités colorimétriques plus qu’intéressantes. Il vous permettra avec les bons outils d’étalonnage de donner le ton et la couleur que vous souhaitez à vos prises de vues. Les plus pointus vous diront qu’il faut d’abord avoir un bon écran étalonné pour ensuite correctement étalonner, ceci dit, avec un peu de travail, vous pouvez déjà obtenir des résultats corrects même si effectivement, comme je l’ai fait moi-même, vous devrez effectuer plusieurs réglages avant de trouver l’étalonnage désir. En exemple je vous présente la même vidéo mais avec un étalonnage différent, la première fut montée avec une lut réalisée sous photoshop, la deuxième est montée avec le plugin FilmConvert.

Frederik Gravier

Passionné depuis plus de 15 ans par la photographie, les appareils photo, les drones, la vidéo et l'image en général, j'en ai fait mon métier et depuis quelques années, je vous fais partager cette passion !

Les derniers articles par Frederik Gravier (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter


Twitter

Discussions

Aller à la barre d’outils