L’analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l’écriture, mais celui qui ignore la photographie." , László Moholy-Nagy.

Canon 6D Mark II, un plein format avec un écran orientable

Attendu au printemps, le nouveau Canon 6D Mark II a fini par pointer le bout de son nez ! Son prédécesseur était sorti en septembre 2012 et venait concurrencer le Nikon D600. On savait qu’il fallait faire preuve de patience puisque nous avons attendu 5 ans avant de voir le successeur du Canon 7D.

Nouveau capteur avec une résolution inédite, un module autofocus amélioré et surtout l’arrivée d’un écran orientable font l’évolution logique de ce nouveau Canon 6D Mark II, mais peut être trop sage, ce que nous allons découvrir.

Canon propose donc une définition de 26,2 Mpxl, pour rappel, celui du 6D embarque 20 Mpxl. Il intègre un filtre passe-bas et par sa résolution vient s’intercaler entre le capteur de 22 Mpxl du 5D Mark III et celui de 30 Mpxl du 5D Mark IV. La plage de sensibilité du 6D Mark II s’étend de 100 à 40 000 Iso en natif et de 50 Iso jusqu’à 102 400 Iso en étendu. L’obturateur plafonne lui à 1/4 000s.

Le 6D Mark II s’annonce plus rapide en rafale que son prédécesseur : la cadence passe de 4,5 à 6,5 im/s, Canon annonce que le 6D Mark II tape quelques 150 Jpeg ou 21 Raw, à la définition maximale. L’unique compartiment pour carte mémoire accueille des cartes SD, mais il est limité à la norme UHS-I. Le système autofocus passe de onze collimateurs à quarante-cinq, tous croisés (ce qui est une bonne nouvelle). À noter que tous les collimateurs sont sensibles jusqu’à f/5,6 et 27 sont encore opérationnels à f/8. Par contre, nous n’avons toujours pas de joystick pour contrôler les collimateurs. Contrairement à l’EOS 5D Mark IV, le 6D Mark II ne possède pas de menu dédié à l’autofocus dans les menus, il faudra passer par les menus C.Fn pour accéder aux réglages fins.

Nouveau capteur avec une résolution inédite, un module autofocus amélioré et surtout l’arrivée d’un écran orientable font l’évolution logique de ce nouveau Canon 6D Mark II

Bien évidemment, le 6D Mark II intègre la technologie Dual Pixel AF, efficace pour faire automatiquement le point en LiveView, mais aussi en vidéo, avec des optiques appropriées. L’avantage du Dual Pixel AF est de permettre l’ajout d’une mesure de corrélation de phase au module de mise au point automatique, directement sur le capteur. Le processeur Digic 7 fait aussi parti du voyage. Quant à la fonction Dual Pixel Raw, elle reste la propriété du 5D Mark IV, tout comme la possibilité de filmer en 4K… On reste donc en FullHD jusqu’a 50 images par seconde, mais avec une stabilisation électronique sur 5 axes qui recadre l’image entre 10% et 30% suivant le réglage de la stabilisation. À noter que le timelapse video sort des séquences en 4K, ce qui me laisse un peu songeur tout de même en 201, Canon aurait donc volontairement bridé son 6D Mark II pour ne pas le mettre en concurrence avec le 5D Mark IV…

Du côté de la visée reflex, celle-ci repose sur un pentaprisme couvrant 98 % du champ avec un grossissement de 0,71x et un dégagement oculaire de 21 mm. L’écran LCD mesure 3,2″ soit 8,1 cm, avec une définition de 1 040 kpts. Il est totalement orientable, comme sur les reflex APS-C de la marque, ce qui est une première sur un modèle 24 x 36 Canon et il est tactile.

Le 6D Mark II est jointoyé contre l’intrusion de poussières ou d’humidité. L’accu employé est l’EP-E6N pour une autonomie annoncée de 1200 clichés, inauguré sur l’EOS 7D Mark II, il est plus endurant que l’EP-E6 du 6D, il est toujours possible d’utiliser ces deux modèles de batterie sur l’EOS 6D Mark II. Par contre, un nouveau grip est proposé, le BG-E21, uniquement compatible avec le 6D Mark II.

Le 6D Mark II devrait être disponible fin juillet, au prix de CHF2199 nu. Un kit sera proposé avec l’EF 24-105 mm f/3,5-5,6 IS STM, pour CHF 2599.

  • Capteur : Cmos 24 x 36 de 26,2 Mpxl, avec filtre passe-bas
  • Définition maximale : [3/2] 6240 x 4160 pixels
  • Montures/Coefficient : Canon EF/1x
  • Sensibilités : 100-40 000 Iso (L:50, H1 : 51 200 Iso ; H2 : 102 400 Iso)
  • Vidéo : 1080p, 50 im/s
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (M-RAW et S-RAW), MP4, MOV
  • Protection du boîtier : Oui, contre la poussière et l’humidité
  • Visée : Pentaprisme 98 %, grossissement 0,71x, dégagement oculaire 21 mm
  • Moniteur : LCD orientable et tactile 7,7 cm (3 pouces), 1040 kpts
  • Flash intégré : –
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/Oui/Oui
  • Autofocus : 45 points à détection de phase, tous croisés ; 27 sensibles à f/8 ; collimateur central à – 3 IL ; tous les autres à – 0,5 IL ; Dual Pixel AF en LiveView
  • Vitesses : 1/4000s – 30s, pose B
  • Rafales : 6,5 im/s (150 Jpeg, 21 Raw)
  • Balance des blancs : Automatique, Lumière du jour, Ombre, Nuageux, Tungstène, Éclairage fluorescent blanc, Flash, Personnalisé (2500 k – 10 000 k)
  • Réglages divers photo et vidéo : Styles d’image, Modes Scènes, intervalomètre, time-lapse vidéo 4K, HDR, vidéo HDR, exposition multiple
  • Stockage : SD (UHS-I)
  • Interfaces : mini jack 3,5 mm, USB 2.0, HDMI Type C
  • Alimentation : LP-E6N ; environ 1200 vues (norme Cipa)
  • Accessoires : Courroie, accu, chargeur, Digital Photo Professional 4
  • Dimensions/Poids : 144 x 110,5 x 74,8 mm / 765 g

Frederik Gravier

Passionné depuis plus de 15 ans par la photographie, les appareils photo, les drones, la vidéo et l'image en général, j'en ai fait mon métier et depuis quelques années, je vous fais partager cette passion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à notre newsletter


Twitter

Discussions

Aller à la barre d’outils