L’analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l’écriture, mais celui qui ignore la photographie." , László Moholy-Nagy.

Canon EOS R, la réponse hybride de Canon

Moins de 2 semaines après la présentation des Z6 et Z7, les hybrides de Nikon, c’est au tour de Canon de présenter son premier hybride plein format, le Canon EOS R. La fin de l’été 2018 se positionne comme un tournant dans l’histoire de la photographie puisque les deux ténors du marché des réflex viennent se positionner sur les plates-bandes de Sony qui domine le secteur des hybrides plein format depuis quelques années.

Canon présente donc son EOS R équipé d’un capteur Cmos de 24 x 36 mm, dont la définition atteint 30,3 Mpx. Comme sur le 5D Mark IV, le capteur de l’EOS R est un Cmos traditionnel couplé à un filtre passe-bas. L’enregistrement des images s’effectue en Jpeg, en Raw 14 bits ou en C-Raw en pleine définition, mais uniquement en Jpeg si l’on choisit des définitions inférieures. En outre ce capteur permet de travailler sur une plage de sensibilité qui s’étend de 100 à 40 000 ISO et peut être étendue jusqu’à 102 400 ISO.

Le capteur de l’EOS R est doté du système autofocus hybride Dual Pixel AF qui s’appuie sur la 5 655 points et il affiche une étonnante sensibilité à -6 IL. Canon indique qu’il serait capable de faire le point en 0,05 s. Naturellement, l’appareil possède les classiques modes de détection des visages ou de suivi du sujet. Le choix du collimateur autofocus pourra s’effectuer directement à l’écran grâce à une dalle tactile et orientable dans toutes les directions. L’écran mesure 3,1 pouces et affiche 2,1 millions de points. Quant au viseur électronique Oled, il affiche 3,69 millions de points et le grossissement atteint 0,71x.

Du côté de la vitesse, l’EOS R annonce une rafale pouvant atteindre 8 i/s, mais descend à 5 i/s lorsqu’on active le suivi du sujet. L’obturateur mécanique, dont la vitesse maximale est à 1/8000 s, est accompagné d’un système d’obturation électronique qui autorise un déclenchement totalement silencieux.

L’EOS R filme en 4K à 29,97 et 23,98p, et en Full HD à 60p. Un mode haute vitesse 120p est disponible seulement en HD 720. Il propose un mode focus peaking et une sortie HDMI en 10 bits .

À la manière d’Apple, Canon a implanté à droite du viseur une sorte de Touch Bar, une barre multifonction qui pourra être utilisée pour différents réglages et employée par pression à gauche ou à droite ou via un mouvement de balayage.

L’EOS R est également doté d’une connexion Wi-Fi et Bluetooth basse consommation. Côté alimentation, on trouve une batterie LP-E6N identique à celle de la gamme EOS 5.

Pour accompagner ce nouvel hybride plein format, Canon dévoile également une nouvelle gamme optique (le tirage est inférieur à celui de la gamme reflex EOS et les objectifs développés pour le système hybride EOS M ne couvrent que l’APS-C). La monture Canon RF est caractérisée par un tirage de 20 mm et un diamètre interne de 54 mm et la connexion boîtier/objectif s’effectue sur 12 broches, ce qui permet une vitesse et une richesse de communication supérieures. L’EOS R s’accompagnera donc dès sa commercialisation d’une nouvelle gamme optique composée d’un 24-105 mm f/4 L IS USM qui devrait être proposé en kit avec l’appareil, un 35 mm f/1,8 macro IS STM, un lumineux 50 mm f/1,2 L USM et un 28-70 mm f/2L USM. Tous ces objectifs possèdent une bague de réglage paramétrable pour accéder rapidement aux valeurs d’ouverture, de temps de pose, la correction d’exposition ou le réglage de la sensibilité Iso.

Canon semble avoir trouvé le bon compromis pour proposer des objectifs performants, mais surtout plus compacts que la concurrence.

Parallèlement à cette nouvelle gamme d’optiques, trois adaptateurs pour les objectifs reflex EF et EF-S seront également proposés, l’un classique, le deuxième doté d’une bague de réglage à la manière de celle qui équipe les objectifs RF, et le troisième équipé d’un porte-filtre en interne.

Le Canon EOS R sera disponible dès le 9 octobre au tarif de CHF 2 499.-. Sa sortie s’accompagnera de celle du RF 24-105 mm f/4L IS nano USM vendu CHF 1 199.-. Canon proposera les bagues d’adaptation EF/EF-S à CHF 109.-et Controle Premium à CHF 219.-. Les autres objectifs sortiront à une date encore inconnue. Ils seront commercialisés moyennant CHF 549.- pour le RF 35 mm f/1,8 IS STM, CHF 2 499.- pour le RF 50 mm f/1,2 L USM et CHF 3 249.- pour le RF 28-70 mm f/2 L USM.

Nous sommes clairement à un tournant dans l’évolution des boitiers réflex, est-ce la fin des réflex à miroir, le temps nous le dira. Pourquoi Nikon et Canon ont tant attendu et laissé la place à Sony et ses talentueux A7 et A9, peut être ne voulaient ils pas y croire comme Kodak qui n’a pas su prendre le train du numérique. Peut-on penser que ce Canon EOS R est un 5D Mark IV amputé d’un miroir (comme le Z7, un D850 déguisé ?) Et que Nikon et Canon ont sorti leur hybride précipitamment (il était temps…) car justement, il est temps d’aller déloger Sony de son piédestal et de reprendre la main pour des entreprises centenaires dans la photographie, sur le marché des hybrides.

Alors que Nikon a fait le choix d’un capteur stabilisé, Canon n’a pas suivi cette voie, mais présente un boîtier vraiment intéressant avec une vraie poignée comme Nikon d’ailleurs, ce qui manque à mon humble avis aux Sony. Canon également présente une très belle gamme d’optique qui semble correspondre à la hauteur voir supérieure au standard qualité initié par la série L depuis des années avec en plus, une nouvelle manière d’appréhender des réglages via une nouvelle bague intégrée au fut de l’objectif.

Maintenant que les bases de la riposte sont posées et que l’arrivée des ténors sur les marchés des hybrides plein format est effectuée, comment va évoluer le marché du réflex à miroir, Canon et Nikon vont-ils le laisser mourir tranquillement et progressivement basculer leurs ressources sur l’hybride ainsi que les innovations dans les gammes d’objectifs en les adaptant aux boitiers hybrides ?

Le temps nous le dira, le réflex est mort, vive l’hybride !

Frederik Gravier

Passionné depuis plus de 15 ans par la photographie, les appareils photo, les drones, la vidéo et l'image en général, j'en ai fait mon métier et depuis quelques années, je vous fais partager cette passion !

Les derniers articles par Frederik Gravier (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter


Twitter

Discussions

Aller à la barre d’outils