Le format RAW, utilisation et traitement

Vous en avez déjà certainement entendu parlé, mais vous ne l’utilisez pas par manque de connaissance, nous allons donc combler cette lacune concernant le format RAW.

Le RAW est un format de fichier dédié aux images numériques et il possède la caractéristique de n’avoir subi que peu de traitement numérique.
RAW signifie brut et les photographes l’appellent souvent le négatif du numérique. Tous les appareils photo proposent le format JPEG en standard, mais certains appareils photo proposent le RAW, principalement les boîtiers reflex et certains hybrides et compacts Premium. Vous l’aurez compris, ce format à l’avantage de ne pas être compressé ou du moins très peu, au contraire du JPEG, il contiendra plus d’informations et permettra un traitement plus pointu.
Nous pouvons dire donc que ce format natif est une sortie brute directement issue du capteur. À noter que chaque constructeur a son propre format natif, mais qui reste du RAW même si la dénomination et l’extension du fichier changent. Par exemple, on trouve du NEF chez Nikon, du CR2 chez Canon.
Pour traiter informatiquement vos photos en RAW, vous devez « dematricer » avec un logiciel spécifique pour pouvoir exporter vos photos en d’autres formats.

Alors à quoi cela sert ? me direz-vous.
À savoir que le RAW est encodé en 12 ou 14 bits alors que le JPEG est encodé en 8 bits, ce qui va vous donner une plus grande souplesse et une plus grande maîtrise dans le traitement de vos photos, ce qui vous donnera tout simplement une meilleure image. Aucun traitement tel que l’accentuation ou la réduction du bruit numérique ne sera effectué par le boîtier et le logiciel de dématriçage tel qu’Adobe Caméra RAW va vous permettre de régler beaucoup plus de paramètres tels que la balance des blancs ou la température de couleur, l’exposition, la netteté, le traitement du bruit, la gestion du bruit numérique et vous permettra de récupérer plus facilement des détails dans les hautes lumières, les ombres et les couleurs saturées entre autres et de manière non destructive.
C’est un peu la chambre noire du photographe puisque le RAW permet le développement de photo un peu comme à l’époque de l’argentique, mais la technologie à juste changé.
Là où personnellement, j’apprécie encore plus le format RAW, est que tous les réglages effectués sous le logiciel de dématriçage sont enregistrés dans un fichier complémentaire à la photo. Donc vous pouvez bien évidemment retoucher vos réglages à l’infini sans jamais ”détériorer” la photo originale.

Je ne peux que vous conseiller de travailler en RAW ou du moins d’essayer !

Vos photos gagneront en qualité, c’est certain ! C’est ce que nous allons voir dans la suite de cet article.

Nous allons mettre en pratique la retouche photo à partir d’une photo prise au format RAW.
Vous trouvez vos photos un peu ternes ? Vous trouvez que vos photos manquent de « couleurs » ?
Voici quelques pistes de travail pour donner vie à vos photos, nous allons voir quelques techniques de retouche basique pour améliorer vos photos et leur donner le petit plus qui leur manquaient.
Même si la qualité de la prise de vues est primordiale, car on ne fait pas d’une mauvaise photo, une oeuvre d’art avec la retouche photo, nous allons voir comment améliorer vos clichés.
Je conseille toujours de travailler en RAW pour une meilleure qualité de post traitement.
Et justement, grâce au format RAW, nous allons pouvoir retoucher entre autres, la balance de blancs.
Quelle que soit la solution logicielle que vous utilisez, le principe et les réglages restent les mêmes. Je vous propose donc de voir les principaux réglages sous Adobe Caméra RAW qui s’ouvre automatiquement quand vous ouvrez votre fichier RAW sous Photoshop.

Onglet Réglages de base : Dans ce premier onglet, nous allons pouvoir régler la température de couleur si celle-ci ne correspond pas à la réalité des couleurs ou si vous préférez lui donner une colorimétrie spécifique. Puis nous allons corriger si nécessaire l’exposition de la photo, surveillez bien évidemment l’histogramme qui se trouve en haut à droite pour garder une répartition homogène des tons que compose la photo. Justement en parlant de tons, et c’est là où cela devient intéressant, vous allez pouvoir corriger les tons clairs, foncés, noirs et blancs, ce qui va vous permettre de récupérer aisément les parties surexposées ou sous-exposées de votre photo. Dans l’exemple ci-dessus, j’ai récupéré les tons clairs et les blancs qui étaient légèrement surexposés, j’ai également éclairci les tons foncés. Vous pouvez également ajouter de la vibrance et de la saturation pour réchauffer les couleurs ainsi qu’également du contraste avec les Textures, Clarté et Correction du voile.

Onglet Détail : Dans ce troisième onglet, nous allons travailler essentiellement la netteté et l’améliorer grâce aux trois premiers curseurs, grain, rayon et détail. Je pousse également la réduction du bruit par le curseur de luminance, mais celui-ci est à manier avec précaution.

Onglet Corrections de l’objectif : Le cinquième onglet va vous permettre de récupérer les défauts de l’objectif utilisé. Cliquez sur Activer les corrections de profil de l’objectif et Adobe Camera Raw va reconnaître instantanément votre objectif et faire les corrections de vignettage et des déformations. Bluffant non ? Vous pouvez également corriger les aberrations chromatiques.
Vous l’aurez remarqué, suivant les corrections de l’objectif effectuées et suivant votre objectif, votre histogramme va vous donner un résultat plus ou moins clair en corrigeant le vignettage de l’objectif, c’est pour cela qu’il est préférable de commencer par les corrections de l’objectif.
Depuis le temps que je vous tarabuste avec ce format RAW, j’espère vous avoir enfin convaincu.
Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur Ouvrir une image en bas à droite pour ouvrir votre photo sous Photoshop et lui appliquer d’autres retouches ou effets supplémentaires.

Sachez également que Lightroom, comme la plupart des logiciels photo peuvent dématricer n’importe quel fichier en RAW. Vous retrouverez les mêmes réglages montrés dans cet article sous Adobe Camera Raw, également dans Lightroom.
Cependant, il faut faire attention si vous effectuez vos réglages sous Lightroom, car ceux-ci ne sont pas obligatoirement lus sous Adobe Camera Raw. La manip’ se trouve ICI.
Pour terminer, sachez également que tous vos réglages effectués sont réversibles, il vous suffit de rouvrir votre fichier sous Photoshop ou Lightroom et d’ajuster à nouveau vos réglages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Panier

Abonnez-vous à notre newsletter




L’analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l’écriture, mais celui qui ignore la photographie. László Moholy-Nagy 1928

L’illettré de demain pourrait bien être celui qui possède le plus gros, le plus beau stylo-photo… Olivier C. 2020

Fait avec passion depuis 2015 © swiss-photos 2020

Untitled Document Facebook Twitter Instagram Flickr YouTube